mardi 12 février 2019

LES INNOCENTS - REMUX BILINGUE HD -

1961 GRANDE-BRETAGNE BRRIP HD REMUX BILINGUE MKV

Annulation du film "Maniac" puisque Le Chat qui Fume prévoit de le sortir courant juin, donc désolé de ne pouvoir honorer ce partage.

Le fichier SRT provient du site SubSynchro.

L'histoire se déroule dans l'Angleterre de la fin du xixe siècle. Miss Giddens, une gouvernante, se voit chargée par un riche célibataire de l'éducation de son neveu Miles et sa nièce Flora, jeunes orphelins qui vivent seuls dans un manoir avec leur nourrice Miss Grose. Miss Giddens perçoit d'étranges comportements de la part de ses protégés. Elle apprend que la précédente préceptrice, Miss Jessel, a eu une relation avec le valet Quint, et que tous deux sont morts dans d'étranges circonstances. Peu après, elle voit apparaître leurs fantômes dans le manoir et le jardin, avant de finir par croire que ces esprits tentent de posséder les deux enfants.
Jack Clayton et Deborah Kerr.
FORMAT : 16/9  2.35:1
LANGUES : Anglais; Français
SOUS-TITRES : Français
VERSION HD 1080p : 4.33Go
VERSION HDlight 720p : 2.23Go
Titre original : The Innocents
Titre français : Les Innocents
Réalisation : Jack Clayton
Scénario : William Archibald, Truman Capote et John Mortimer, adapté de la nouvelle Le Tour d'écrou de Henry James
Images : Freddie Francis
Cadreur : Ronnie Taylor (crédité Ronald Taylor)
Musique : Georges Auric
Production : Jack Clayton
Pays d'origine : Royaume-Uni
Format : Noir et Blanc - 2,35:1 (CinemaScope)
Genre : Fantastique, horreur, thriller
Durée : 99 minutes
Date de sortie :
Royaume-Uni : 24 novembre 1961
France : 16 mai 1962
CASTING :
Deborah Kerr (VF : Lita Recio) : Miss Giddens
Michael Redgrave (VF : William Sabatier) : l'oncle
Peter Wyngarde : Quint
Megs Jenkins (VF : Hélène Tossy) : Mrs Grose
Pamela Franklin (VF : Frédérique Hébrard) : Flora
Martin Stephens : Miles
Clytie Jessop : Miss Jessel
Isla Cameron : Anna
Inspiré de la nouvelle d'Henry James "Le Tour d'écrou", dont Truman Capote a tiré le scénario, "The Innocents" est sans conteste un des plus grands films fantastique jamais réalisés, au même titre que "La Maison du Diable" de Robert Wise, les deux films ayant pour point commun une grande demeure gothique dans le rôle principal.
Les Innocents est avant tout un film de fantômes ; un film fait pour faire peur et instaurer un climat paranoïaque, et qui y réussit admirablement. La force des scénaristes et du réalisateur va être d'insuffler cette peur par petites touches successives et légères. Un seul thème: la possession démoniaque. Sans l'hystérie, les gros mots, les lits baladeurs, les grimaces, les dégueulis et les pipis de "l'Exorciste" . Ici, les fantômes n'envahissent jamais l'écran. Leurs rares et très brèves apparitions ne misent pas sur l'effet de peur, et l'on n'est même pas certain qu'ils ne soient pas le fruit de l'imagination de la gouvernante.
La maison est un personnage à part entière, au même titre que le parc de la propriété, où l'on trouve d'étranges statues; d' inquiétantes images pieuses ou des scènes païennes de couples enlacés, disséminées ici et là. Il y a la vieille tour, envahie par les mouches, au sommet de laquelle passent des ombres qui semblent vous fixer... Et puis il y a ces autres silhouettes évanescentes qui hantent une maison trop grande, que la gouvernante, au contraire des enfants, n'arrive pas à s'approprier. Les enfants, eux, ont fait de toutes ces pièces, souvent abandonnées, leur propriété privée et leur terrain de jeux, qu'ils partagent avec "les autres", dans d'incessants et lugubres chuchotements...
Les ambiances sont générées par des signes annonciateurs de la présence du Mal : des échos lointains, le bruissement du vent dans les feuillages ou dans les rideaux, se transformant en voix sépulcrales à peine audibles, comme des appels de l'au-delà ; par des cris d'animaux déchirant la nuit et faisant sursauter le spectateur. Et lorsque cela arrive, la petite Flora dans un sourire inquiétant vous murmure à l'oreille : "Faisons semblant de ne pas entendre... pour ne pas s'imaginer des choses..." Glaçant !
Jack Clayton nous transporte dans un univers d'autant plus terrifiant que les effets spéciaux se réduisent à des flammes de bougies qui vacillent, à quelques larmes sur la page d'un livre, ou à des soupirs. Oiseaux qui pépient, bruits de la nature, bouquets de roses, murmure de l'herbe caressée par la brise, pigeons qui roucoulent, tout cela crée une atmosphère faussement rassurante genre premier mouvement de la symphonie pastorale de Beethoven.
La peur éclate brutalement parce que d'un seul coup, tous ces sons s'arrêtent, et que l'on aperçoit -ou croit apercevoir- pendant un bref moment et de loin, une silhouette en haut d'une tour, ou une femme immobile de l'autre côté de l'étang...
Très belle photographie en noir et blanc qui combine raffinement et esthétisme et offre des plans superbes et des images "léchées", que ce soit à l'intérieur de la maison ou dans le parc.
Enfin les acteurs, tous impeccables, surtout Deborah Kerr qui est juste parfaite dans ce rôle, femme à la fois sensible et combattante, mais que l'on peut légitimement suspecter d'hystérie jusqu'aux dernières minutes du film.
Les enfants, dont les jeux prennent trop souvent l'aspect de véritables machinations, sont incroyables de naturel et on ne peut pas oublier de sitôt leur visage angélique contrastant avec leur comportement (étonnant Martin Stephens). Et puis il y a leur rire. Là où chacun voit dans le rire d'un enfant un moment charmant, Clayton le transforme en facteurs d'inquiétude et de stress. Car au fur et à mesure que le film se déroule, il apparaît de plus en plus que les enfants sont les gardiens de quelques redoutables secrets.
Ajouter à tout cela une bande son absolument remarquable dont la lugubre, douce et obsédante chanson d'ouverture "O Willow Wally", revenant, susurrée comme un leitmotiv par la jeune Flora.
Un chef-d'œuvre du film fantastique .
Bonne séance.

VERSION HD 1080p :




VERSION HDlight 720p :



10 commentaires:

  1. Merci beaucoup Cornélius pour ce film

    RépondreSupprimer
  2. Grand merci Cornelius pour ce très beau film, un véritable classique du fantastique.

    RépondreSupprimer
  3. Tres beau film, très belle présentation et un grand Merci !!

    RépondreSupprimer
  4. Merci beaucoup pour ce remux du magnifique film de J.Clayton (pour MANIAC,j'ai récup il y a peu une belle version HDlight,ou çà?Je ne sais plus du tout,mais j'ai aussi un magnifique dble dvd avec le doc sur Spinell que j'avais acheté neuf à 1eur! tout çà pour dire que j'ai parfois des doutes sur la sincérité des editeurs Français,qui vendent leurs blu ray à des prix exorbitant et qui semblent saisir la vague ($$$?!) avec beaucoup de retard,heureusement qu'ils ont parfois la bonne idée de proposer un peu de matos inédit...)

    RépondreSupprimer
  5. Tu as tout dit Cornélius sur ce magnifique long-métrage sur cette page ! Nul nécessaire d’en rajouter de mon côté, sinon pour te dires un immense MERCI !

    RépondreSupprimer
  6. Merci beaucoup pour ce grand film britannique vu il y bien longtemps au Cinéma de Minuit.

    RépondreSupprimer
  7. Merci Cornelius. Décidément Cette nouvelle a très souvent été adaptée!

    RépondreSupprimer
  8. Merci Cornelius magnifique version

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...